in

Notre-Dame de Paris risque de s’effondrer à cause de la canicule

La chaleur extrême a fragilisé la structure.

via Getty Images

Les températures extrêmes mesurées depuis juin à Paris assèchent de façon trop précipitée les joints de la voûte de la cathédrale Notre-Dame de Paris, qui sont gorgés d’eau depuis l’incendie du 15 avril dernier, a annoncé l’architecte en chef des Monuments historiques en charge du chantier.

La voûte de la cathédrale, qui s’est déjà partiellement effondrée et reste très instable, est fragilisée par les vagues de chaleur.

Philippe Villeneuve, l’architecte en chef qui supervise le chantier, a expliqué à France 2 que “les joints et les maçonneries, à force de sécher, perdent […] leur qualité structurelle”, et que “tout d’un coup, paf, ils puissent tomber”.

Le travail pour consolider la structure est toujours en progrès. Un robot est d’ailleurs utilisé pour vider avec précision les débris avant d’être triés par des chercheurs sous la chaleur accablante, a rapporté Franceinfo.

Les travaux de rénovation ont par ailleurs dû être interrompus par l’inspection du travail à cause de risques d’exposition au plomb des travailleurs. Beaucoup d’imprévus qui s’ajoutent à ce chantier titanesque de reconstruction. Lors de l’incendie, le Président Emmanuel Macron avait indiqué vouloir que la rénovation de la cathédrale Notre-Dame soit complétée en 5 ans, avant les Jeux olympiques de Paris en 2024.

Source

Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

Une souris prise en flagrant délit dans un supermarché Grand Frais (VIDÉO)

50 passagers de l’aéroport Paris-Beauvais bloqués toute la nuit sous 40°C