in

1.700 personnes sont mortes à Lille à cause de la pollution en 2018

Une mobilisation a eu lieu ce matin.

Shutterstock

Ce jeudi (10 jan.), plusieurs associations ont appelé à se rassembler devant le siège de la Métropole européenne de Lille (MEL) pour rendre hommage aux 1.700 victimes de la pollution de l’air dans la métropole en 2018.

Selon Atmo, l’air dans la métropole lilloise a dépassé le seuil maximum de particules fines acceptable au moins 60 jours durant l’année 2018, ce qui en fait la ville la plus polluée de France.

En fait, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de ne pas dépasser ce seuil plus de 3 fois par an.

Selon Ensemble pour le Climat en Hauts-de-France, “environ 1700 le nombre de personnes sont décédées prématurément pendant l’année 2018, rien que dans la métropole lilloise, parce que cette pollution a provoqué ou aggravé des pathologies respiratoires ou cardio-vasculaires.”

La mobilisation avait notamment pour but de demander la mise en place d’ne politique de développement très ambitieuse des transports en commun, leur gratuité systématique pendant les pics de pollution, mais aussi de mettre un terme à l’étalement urbain et aux projets routiers.

Source