in

L’Université de Lille distribuera 30.000 kits de tampons et serviettes aux étudiantes

Une bonne initiative !

© Shutterstock / gennady

La con­ver­sa­tion autour de la gra­tu­ité des pro­duits essen­tiels d’hygiène fémi­nine fait débat depuis quelques années main­tenant. Cepen­dant, la plu­part du temps, peu voir aucun pro­grès ont été accom­plis sur ce front.

À Lille, sujet est de retour sur le devant de la scène alors que l’Université de Lille pro­pose de dis­tribuer gra­tu­ite­ment des pro­duits d’hygiène fémi­nine du 14 au 17 jan­vi­er prochains.

Comme l’explique San­drine Rousseau, vice-prési­dente de l’Université de Lille, “il est préférable d’acheter des livres quand on est étu­di­ante que des servi­ettes hygiéniques et des tam­pons.”

Des stands seront instal­lés afin de dis­tribuer 30.000 kits con­tenant cha­cun un paquet de tam­pons et un paquet de servi­ettes, a rap­porté Cos­mopoli­tan.

13 points de dis­tri­b­u­tion seront ouverts pen­dant les 4jours entre 11 h et 14 h, et il suf­fi­ra de se munir de sa carte étu­di­ante.

Avoir ses règles coûte à une femme env­i­ron 600 € par an. Cette esti­ma­tion com­prend à la fois le prix des pro­tec­tions, mais aus­si des médica­ments visant à soulager les douleurs de règles, des sous-vête­ments à rem­plac­er, ou encore les pro­duits achetés pour com­penser les carences en fer causées par la perte de sang.

S’il reste des kits après les 4 jours de dis­tri­b­u­tion, ils seront mis à dis­po­si­tion des étu­di­antes dans les cen­tres de san­té, épiceries sol­idaires et asso­ci­a­tions étu­di­antes des cam­pus lil­lois, selon Cos­mopoli­tan.

En Écosse, le gou­verne­ment a mis en place la gra­tu­ité des tam­pons et servi­ettes hygiéniques dans tous les col­lèges, lycées et uni­ver­sités du pays grâce au déblocage d’un bud­get d’environ 5,7 mil­lions €.

Source