in

La vitesse sur le périphérique de Lille diminuera à 70 km/h en février

D’autres mesures seront prises pour combattre la pollution aux particules.

© MAXPPP

Alors qu’une péti­tion avait été lancée par une Lil­loise “qui en avait marre de tou­ss­er” à cause de la pol­lu­tion, et que d’autres péti­tions ont aus­si atteint le bureau de la maire de Lille, Mar­tine Aubry a annon­cé que la lim­i­ta­tion de vitesse sur le périphérique de Lille sera bais­sée.

La maire de Lille a affir­mé : “on est au pied du mur et qu’il faut lut­ter active­ment con­tre cette pol­lu­tion de l’air”. “Il y a des mil­liers de Lil­lois qui sen­tent que c’est une néces­sité absolue de san­té publique”.

La vitesse sur le périphérique passera de 90 à 70 km/h à par­tir de févri­er 2019.

La rai­son qui a poussé la maire à agir dans ce sens est que Lille recense 60 jours de pics de pol­lu­tion par an alors que l’Organisation mon­di­ale de la san­té recom­mande de ne pas dépass­er 3 jours chaque année. Lille est d’ailleurs cham­pi­onne de France en matière de pol­lu­tion aux par­tic­ules.

On estime que la pol­lu­tion de l’air est respon­s­able de 1 700 morts pré­maturés chaque année dans la métro­pole lil­loise.

Mar­tine Aubry a expliqué avoir deman­der au préfet d’interdire les camions aux heures de pointe entre 7 h et 8 h et entre 17 h et 19 h. La créa­tion d’une voie réservée au cov­oiturage et aux bus est aus­si envis­agée.

Au print­emps, une con­sul­ta­tion publique sur la qual­ité de l’air sera organ­isée par la Mairie de Lille, a annon­cé Mar­tine Aubry.

Source