in

Lille va célébrer El día de los muertos pendant 3 jours la semaine prochaine

¿Estás listo para #muertosfest?

via Unsplash & Unsplash

Faire la fête sans oublier ceux qui nous ont quitté — c’est l’objet du Día de los Muertos, où la joie côtoie la mort telle une farce où l’on se moque de ce qui adviendra. Car pour bon nombre de Mexicains, la mort n’est pas une fin en soit, mais le début d’un voyage.

El Día de los Muertos est l’un des jours fériés mexicains les plus appréciés, et qui a atteint un niveau de popularité élevé à travers le monde.

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Fierce by mitú (@fiercebymitu) on

Alors que le festival Eldorado continue dans la métropole lilloise, lille3000 annonce un festival de grand ampleur qui s’étalera sur trois jours du vendredi 1er au dimanche 3 novembre.

Entre concerts, stands de maquillage et spécialités culinaires concoctées par le Bistrot de St So  — comme les délicieux empanadas et enchilladas —, le weekend s’annonce riche en couleurs et en animations.

Publicité
Publicité
Publicité
via @lille3000

Sans plus attendre, voici la programmation de l’événement :

Ven. 1er nov.

17 h 30 : concert mexicain

Avec les élèves pianistes, guitaristes et chanteurs de la Yamaha Music School Euterpe de Lille.

Où : Halle A


20 h : DJ set

Avec D-LEEK & AZIZ, set proposé Sounds of Konkrite

Où : Halle A

Publicité
Publicité
Publicité
 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by domesticthreads (@domesticthreads) on


22h : DJ set

Turbo Sonidero, producteur de musique originaire de San José, Californie, il associe le hip-hop à la cumbia mexicaine pour créer un nouveau son qu’il appelle “tumbia”. En 2010, il déménage à Puebla, au Mexique, pour s’immerger dans la culture “Cumbia Sonidera”. Il sera accompagné de son acolyte ambianceur MexTape.

Où : Halle A


Sam. 2 nov.

14 h à 19h : Ateliers créatifs avec Rocio

Coloriage et customisation d’axolotls (petit animal venant du Mexique) et fabrication de “Ojos de Dios” (porte bonheur traditionnel).

Où : au cœur de l’exposition Alebrijes y Calaveras

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Sho Stilo Photography (@shostilophotography) on


15 h à 22 h : Maquillage

Adopte le maquillage d’El día de los muertos, avec ces maquillages aux couleurs vives, parfois phosphorescentes, aux détails fleuris (dans la limite de places disponibles).

Où : Halle A


16 h : Concerts latino

Avec la batucada des Chtiganza, qui avait fait l’ouverture lors de la parade du 4 mai, et aussi des harmonies et des Mariachis.

Où : sur l’esplanade

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by @jessicakathrynart on


20 h : DJ set

Avec EDSIK & AZIZ, set proposé Sounds of Konkrite.

Où : Halle A


22 h : Concert de reggae/rock/cumbia 

Né 2011 à Guadalajara, le projet Sonido Satanás emballe tous les spectateurs, du rock au reggae en passant par le hip-hop, dans les clubs les plus branchés aux fêtes de quartier ; des festivals du Mexique jusqu’en Europe. Musique pécheresse, danse cumbia, pleine de blasphème et de style… Proposé Sounds of Konkrite.

Où : Halle A

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by María Estebaranz (@marestebaranz) on


Dim. 3 nov.

14 h à 19h : Ateliers créatifs avec Rocio

Coloriage et customisation d’axolotls (petit animal venant du Mexique) et création d’un squelette articulé.

Où : au cœur de l’exposition Alebrijes y Calaveras


15 h et 17 h : Spectacle “Les Mangueuses de terre”

Accompagnées d’objets et de marionnettes, Julie Canadas et Anne Sophie Dhulu retracent l’histoire de Marcellina, en s’appuyant sur un extrait du roman Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez. Proposé par la Cie De fil et d’os.

Où : Salle de cinéma

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by miriamdolls (@miriamdolls) on


17 h : DJ set

Farai, set proposé Sounds of Konkrite

Où : Halle A


18 h 30 : Concert

Lengualerta est un projet solo mexicain, axé sur la prise de conscience et la transformation sociale, à travers la musique et la poésie. En insérant des éléments de la culture du Sound System jamaïcain des années 60 dans la tradition de la chanson de protestation latino-américaine, ses paroles reflètent l’engagement social et politique.

Où : Halle A

Publicité
Publicité
Publicité

Volotea propose des vols à travers l’Europe à 1 € !

Une caissière de Leroy Merlin d’Amiens aurait détourné 150 000 €