in , , ,

La maire de Beauvais veut la réouverture des petits commerces

“La détresse des commerçants est là”.

DR

La fronde s’organise alors que de nombreux maires à travers la France dénoncent la fermeture des commerces dits “non-essentiels”, face aux grandes surfaces qui peuvent continuer d’ouvrir.

Publicité
Publicité
Publicité

La maire de Beauvais Caroline Cayeux, également présidente des Villes de France qui regroupe les villes de 10 à 100 000 habitants, fait partie de ceux qui trouvent la décision injuste.

Caroline Cayeux “regrette la fermeture [de ces] commerces, dont l’activité a déjà été fortement mise à mal lors du premier confinement”.

Il faut dire que ces commerces se sont démenés pour appliquer les mesures gouvernementales et sanitaires — qui n’ont fait que de changer — comme “la limitation du nombre de clients” ou la “mise à disposition de gel hydroalcoolique”, rappelle-t-elle dans un communiqué.

Publicité
Publicité
Publicité

“La détresse des commerçants est là”, ajoute Caroline Cayeux qui appelle le gouvernement, via Villes de France, “à réviser sa position sur l’ouverture des commerces en centre-ville”.

Alors que les fêtes de fin d’année approchent et que les Français ont d’habitude déjà commencé à faire leur shopping de fin d’année, Caroline Cayeux craint le “bouleversement à long terme que vont impliquer les changements d’habtiudes [chez les consommateurs]” alors que la fermeture risque de “les éloigner des commerces de proximité”.

Le Premier ministre a annoncé ce dimanche (1er nov.) la fermeture de certains rayons dans les grandes surfaces, comme l’habillement ou les jouets. Mais on peut se le dire : ça ne change rien à la situation des petits commerces, notamment les indépendants, qui souffrent de cette fermeture.

Publicité
Publicité
Publicité

Un couvre-feu sera instauré dans la nuit de vendredi à samedi dans l’Oise et 37 autres départements