in , , ,

Beauvais lance l’opération “Panier suspendu” pour aider les plus fragiles

Une belle initiative de solidarité.

Mohrad Laghrari

Les actions de solidarité se multiplient à travers Beauvais pour aider les personnes les plus fragiles et démunies, alors que la crise du nouveau Coronavirus et le confinement impactent de nombreuses personnes, tant dans leur organisation que financièrement.

Publicité
Publicité
Publicité

La Ville de Beauvais a lancé l’opération “Panier suspendu” pour permettre aux clients des magasins partenaires de réaliser un achat solidaire, et de le déposer dans le panier prévu.

Les denrées récoltées seront ensuite redistribuées par les acteurs associatifs et leurs bénévoles pour celles et ceux qui en expriment le besoin. Pour des raisons logistiques évidentes, seuls les denrées dites “secs” sont collectées. 

Pour le moment, 3 supermarchés beauvaisiens ont déjà répondu à l’appel et ont choisi de participer à ce nouvel élan de solidarité.

Publicité
Publicité
Publicité

Il s’agit de l’hypermarché Carrefour Beauvais-Sud (9 avenue Montaigne), Marché Frais (11 avenue Montaigne), et de Mevlana (1 impasse de Pinçonlieu).

Ville de Beauvais

Les consultations pour trouver des partenaires supplémentaires sont en cours, a annoncé la Ville de Beauvais dans un communiqué.

L’initiative vient du maire-adjoint à la Cohésion sociale et l’Égalité des chances Mohrad Laghrari, qui avait déjà importé l’opération “café suspendu” il y a quelques années, une tradition de solidarité envers les plus pauvres, pratiquée dans les cafés de Naples (Italie) pour offrir des cafés aux plus démunis.

Publicité
Publicité
Publicité

Alors que le président fera une adresse à la nation lundi soir sur la prolongation du confinement, la situation inédite touche plus particulièrement les personnes déjà en difficultés. D’où la volonté de Mohrad Laghrari de faire appel à la solidarité des Beauvaisien·ne·s. 

“Dans cet élan de générosité qui s’organise dans notre belle ville, je me suis dis : ‘Comment faire en sorte que chacune et chacun d’entre nous puisse apporter sa pierre à l’édifice ? Faire sa part comme dirait Pierre Rabhi’”, a expliqué le maire-adjoint à Voxcity.

En réfléchissant rapidement, la seule autorisation que l’on a tous, c’est de sortir faire ses courses. Mais tout le monde n’a pas les moyens et la possibilité de le faire. Alors bingo, voilà comment est né l’idée”, a-t-il ajouté, tout en faisant un appel auprès des citoyens qui peuvent aider dans ces temps durs : “Soyons donc solidaire les uns des autres, notamment au travers de cette belle opération de solidarité qu’est le ‘panier suspendu’”.

Le confinement prolongé au-delà du 15 avril annonce l’Élysée

Au CHU d’Amiens, des sacs-poubelles sont transformés en blouses de protection