in

La Ville de Beauvais va taxer les locaux vides du centre-ville

Ainsi que plusieurs autres mesures.

Voxcity Beauvais

On entend souvent dire que le centre-ville de Beauvais est “mort” ou “en train de mourir”. Bon, dit comme ça c’est peut-ĂȘtre pas mal exagĂ©rĂ©. Ce qui est sĂ»r, c’est que la Ville de Beauvais a l’air d’avoir pris le sujet de plus en plus sensible au sĂ©rieux, et planche depuis quelques mois sur des mesures qui seront prochainement annoncĂ©es pour sauver le cƓur de la ville.

La maire de Beauvais Caroline Cayeux, va demander au conseil municipal de voter la modification du plan local d’urbanisme (PLU) ce lundi prochain, avec plusieurs objectifs.

LIRE AUSSI : Les Galeries Lafayette de Beauvais pourraient déménager au Jeu de Paume

La municipalitĂ© veut notamment limiter l’extension des zones commerciales en pĂ©riphĂ©rie sur la ville de Beauvais, en n’autorisant que l’arrivĂ©e d’activitĂ©s de sport et de loisirs.

Caroline Cayeux va aussi proposer la crĂ©ation et mise en application d’une taxe sur les locaux commerciaux vacants pour taxer les propriĂ©taires dont les locaux sont vides depuis plus de 2 ou 3 ans.

En fait, la maire explique au Parisien que certains propriĂ©taires laissent leur locaux volontairement non-occupĂ©s pour faire de la dĂ©fiscalisation, comme le propriĂ©taire des locaux de l’ancien McDonald’s sur la rue Carnot.

Aussi, pour favoriser l’arrivĂ©e d’enseignes qui engendre des flux plus importants, Caroline Cayeux veut interdire l’arrivĂ©e de nouvelles assurances, cabinets de mutuelle ou succursales bancaires sur la place Jeanne Hachette.

Aucune entreprise de services (banque, assurance, mutuelles) ne pourra s’installer sur la place lorsqu’un commerce part, comme c’est potentiellement le cas pour l’enseigne Jules, qui devrait fermer ses portes en 2020 dans le cadre d’un plan national de fermetures.

Les mesures seront votées au conseil municipal lundi prochain, le 24 septembre.

Source 1 | Source 2