in

Plus de 5 000 bombes et fragments ont été découverts à Beauvais

Une évacuation des alentours est envisagée.

via Canopé

Pas moins de 5.400 obus, bombes, éclats ou grenades datant de la Sec­onde Guerre mon­di­ale ont été retrou­vés dans le nord de Beau­vais. La décou­verte, rap­portée par Oise Heb­do, a été faite sur le site du pro­jet de zone d’activités Nova­parc, dont les fouilles archéologiques en vue de pré­par­er les travaux ont com­mencé.

Plusieurs engins sont enfouis à 2 mètres de pro­fondeur, rap­porte Oise Heb­do. S’ils sont détru­its sur place, des arrêtés d’évacuation et de con­fine­ment devront être pris pour l’aéroport, les instal­la­tions du Ser­vice départe­ment d’incendie et de sec­ours, la zone d’activités Pinçon­lieu mais aus­si le quarti­er Argen­tine.

LIRE AUSSI : Uber Eats débar­que bien­tôt à Beau­vais !

La Pré­fec­ture doit pren­dre une déci­sion con­cer­nant l’évacuation de la pop­u­la­tion aux alen­tours, mais aus­si de l’aéroport Paris-Beau­vais qui est situé tout juste à côté.

La sit­u­a­tion pour­rait impacter le traf­ic de l’aéroport, rap­porte le Cour­ri­er picard. “On a demandé que cela se fasse un jour le moins pénal­isant pour nos clients, pas­sagers et com­pag­nies qui sont encore à prévenir, c’est-à-dire un mar­di ou un jeu­di” a expliqué le directeur com­mer­cial de la société en charge de l’exploitation de l’aéroport au Cour­ri­er picard. “L’idée serait que le démi­nage se déroule avant le démar­rage de la cam­pagne esti­vale, prévue pour le 28 mars.”

Si la décou­verte peut sur­pren­dre, elle n’est au final pas sur­prenante. Le ter­rain, déjà util­isé pen­dant la Guerre pour accueil­lir des avions mil­i­taires, a été grande­ment bom­bardé. En 2009, lors de la con­struc­tion du cen­tre de sec­ours du SDIS de l’Oise, un obus de 125 kilos avait été décou­vert.

Source