in

Le marché de Noël de Beauvais saccagé par des Gilets jaunes, les tensions continuent

Résumé de la journée.

via @caroline.cayeux.3

La journée a été tendue à Beauvais ce samedi (5 jan.). Les “Gilets jaunes” ont quitté les ronds-points de la périphérie de la ville pour bloquer les artères principales et paralyser le centre-ville.

Après une tentative ratée de bloquer l’aéroport, des escadrons de la gendarmerie ont rejoint les manifestants sur la rue d’Amiens. Des compagnies de CRS sont arrivées en renfort. Des échanges tendus de projectiles et de gaz lacrymogènes ont eu lieu, bloquant le trafic.

via @isabelle.dehaies.1

Les “Gilets jaunes” se sont ensuite rendus en centre-ville. Le marché de Noël, déjà impacté pendant toute la saison par le mouvement et par la sécurisation des abords après l’attentat de Strasbourg, avait lieu pour la dernière fois de la saison.

Plusieurs individus ont saccagé des équipements du marché de Noël, après avoir incendié une tente de sécurité.

Ensuite, les Gilets jaunes ont bloqué les principales artères commerciales (rues Pierre Jacoby, des Jacobins, Gambetta, Buzanval et de la Madeleine). Corolis a complètement interrompu le réseau de bus.

via @isabelle.dehaies.1

Ce soir, des Gilets jaunes ont encore commis des actes de vandalisme, notamment dans le quartier Argentine. Des affrontements avec les forces de l’ordre continuent d’avoir lieu. En centre-ville, les manifestants bloquent encore le carrefour au niveau de la place de l’Hôtel Dieu.

Des gilets jaunes sont dans la ZUP Argentine. Ici, avenue de Champagne, où ils ont mis le feu à un conteneur à bouteilles. Les forces de l'ordre sont en train d'intervenir. Les pompiers sont sur place.

Publiée par L'Observateur de Beauvais sur Samedi 5 janvier 2019

La maire de Beauvais Caroline Cayeux a annoncé sur Facebook “avec la plus grande fermeté” les agissements d’aujourd’hui.

Les débordements qui ont actuellement cours à #Beauvais sont scandaleux. Je les condamne avec la plus grande fermeté et…

Publiée par Caroline Cayeux sur Samedi 5 janvier 2019