in

Les lycéens de Beauvais gazés par la police nationale en centre-ville

[MIS À JOUR]

courtoisie @harmonie60

MISE À JOUR 19 h 30 : Ajout de plusieurs éléments.


L’ambiance était tendue dans le centre-ville de Beauvais ce matin. Pas moins d’un millier de lycéens de toute la ville ont convergé vers le lycée Félix Faure avant de marcher dans les rues du centre-ville.

Les lycéens ont mis en place un “barrage filtrant” sur le boulevard de l’Assaut devant le lycée Félix Faure. Dans ce barrage, au moins un véhicule a été abimé par des coups de pieds et des projectiles lancés sur le véhicule bloqué sur la route.

LIRE AUSSI : Tous les lycées de Beauvais seront fermés demain vendredi

La tension a augmenté d’un cran quand la police nationale a lancé des bombes lacrymogènes en direction des lycéens. Des projectiles ont été lancés en représailles vers les policiers, selon Le Parisien.

Manif à Beauvais

Manif des lycéens à BeauvaisLe centre-ville de Beauvais a troqué ce matin son calme habituel contre l'agitation scolaire et le face-à-face entre lycéens et policiers. L'odeur âcre des grenades lacrymogènes se faisait sentir et des commerces ont fermé pour éviter les dégradations.

Publiée par Harmonie sur Jeudi 6 décembre 2018

Tous les médias n’ont pas la même version des événements, puisque L’Observateur de Beauvais indique que ce sont les manifestants qui auraient en premier lancé des pavés aux forces de l’ordre. Le Courrier picard indique lui que des policiers ont été la cible de projectiles dès 9 h.

Dans les environs de 11 h, la police nationale a chargé les lycéens en envoyant des bombes lacrymogènes. La manifestation s’est tendue aux alentours de la place des Halles alors que des manifestants ont lancé des projectiles vers les policiers.

La manifestation a complètement paralysé le centre-ville de Beauvais. Le réseau de transport en commun Corolis a été interrompu pendant plusieurs heures jusqu’à 13h30.

La majorité des magasins a été fermée jusqu’au début de l’après-midi. La vitrine d’un kebab de la rue Louvet a été cassée, selon le Courrier picard. Le centre commercial du Jeu de Paume, situé entre trois lycées et une université, a été fermé toute la journée ce jeudi — en prévention d’autres incidents, qui n’ont finalement pas eu lieu.

Suite à ces événements, le préfet de l’Oise Louis Le Franc a publié plusieurs arrêtés préfectoraux, l’un d’entre eux concernant la fermeture de plus d’une quinzaine de lycées dans l’Oise vendredi et samedi.

Dans l’après-midi, la préfecture avait également ordonné la fermeture du Marché de Noël de Beauvais ce samedi, avant de revenir après l’intervention de la maire Caroline Cayeux. Néanmoins, toutes les autres manifestations sur l’espace public sont interdites.