in

Un journaliste du Parisien Beauvais accusé d’intox sur le communautarisme

L’article fait polémique.

via Délits d'Opinion

Ven­dre­di 19 octo­bre dernier, un rédac­teur de l’édition Beau­vais du Parisien a pub­lié un arti­cle inti­tué “La ville de Beau­vais cède-t-elle au com­mu­nau­tarisme ?” qui dresse un por­trait d’une ville aux mains de rad­i­caux, et par­le de repli et de com­porte­ments inquié­tants de cer­tains musul­mans.

Le jour­nal­iste du Parisien par­le notam­ment d’un finance­ment occulte pour la future grande mosquée de Beau­vais. L’article fait polémique depuis sa paru­tion car il con­tient des infor­ma­tions trompeuses et erronées, en plus de libér­er le racisme.

LIRE AUSSIUn stu­dio de pole dance va ouvrir à Beau­vais en novem­bre

Les respon­s­ables du culte musul­man ont indiqué dans un com­mu­niqué de presse être “choqués des sus­pi­cions et des allé­ga­tions avancées dans cet arti­cle car elles ne reposent sur aucun fait [et] ont surtout per­mis de libér­er une parole xéno­phobe ter­ri­ble depuis sa paru­tion.”

Tout d’abord, la con­struc­tion de la Grande Mosquée de Beau­vais coûtera 4,5 mil­lions € et non pas 7 mil­lions comme évo­qué dans l’article du Parisien. “Nous nous éton­nons du chiffre évo­qué dans l’article et nous nous ques­tion­nons sur les sources util­isées car [le bud­get] n’a jamais changé.”

Le pro­jet de Grande Mosquée de Beau­vais “repose sur le finance­ment des dons des fidèles, des col­lectes opérées dans dif­férentes mosquées de France et de nom­breuses man­i­fes­ta­tions comme un gala de char­ité, qui était retrans­mis en direct sur les réseaux soci­aux. Nous ne recevons aucun finance­ment d’une source extérieure.”

De plus, le jour­nal­iste est accusé d’avoir fab­riqué son arti­cle sans même véri­fi­er leurs infor­ma­tions auprès des respon­s­ables, ce qui fait polémique.

Ce jour­nal­iste a-t-il voulu met­tre de l’huile sur le feu en faisant le buzz sur des idées qui rejoindraient les xéno­phobes et islam­o­phobes ?

La ques­tion se pose, par exem­ple, quand l’article ques­tionne le nom­bre de Beau­vaisiens musul­mans alors que la loi française indique qu’il est “inter­dit de col­lecter des don­nées à car­ac­tère per­son­nel qui font appa­raître les orig­ines raciales ou eth­niques, les opin­ions poli­tiques, philosophiques ou religieuses…”.

Au final, l’article a été repris sur tous les sites de la fachos­phère, appelant à net­toy­er la ville.

via Yahoo

On ne peut traiter de ques­tions aus­si sen­si­bles dans la société avec une telle légèreté de pro­pos.”

Loin des polémiques et des pro­pos diffamants et tris­te­ment pop­ulistes, les respon­s­ables du culte musul­man indiquent qu’ils con­tin­ueront “de pra­ti­quer notre culte dans le respect de tous et loin des replis évo­qués.”

Nous sommes des citoyens comme les autres, attachés aux valeurs de notre République, nous sommes Beau­vaisiens, nous sommes Français avant tout, et nous sommes fiers de l’être.”

Une marche pour la Paix aura lieu le dimanche 11 novem­bre aux cotés des croy­ants unis pour la paix. Elle par­ti­ra depuis le cœur du quarti­er Saint-Jean et s’achèvera à la cathé­drale de Beau­vais.

Source