in

Un journaliste du Parisien Beauvais accusé d’intox sur le communautarisme

L’article fait polémique.

via Délits d'Opinion
Publicité
Publicité
Publicité

Vendredi 19 octobre dernier, un rédacteur de l’édition Beauvais du Parisien a publié un article intitué “La ville de Beauvais cède-t-elle au communautarisme ?” qui dresse un portrait d’une ville aux mains de radicaux, et parle de repli et de comportements inquiétants de certains musulmans.

Le journaliste du Parisien parle notamment d’un financement occulte pour la future grande mosquée de Beauvais. L’article fait polémique depuis sa parution car il contient des informations trompeuses et erronées, en plus de libérer le racisme.

LIRE AUSSI : Un studio de pole dance va ouvrir à Beauvais en novembre

Les responsables du culte musulman ont indiqué dans un communiqué de presse être “choqués des suspicions et des allégations avancées dans cet article car elles ne reposent sur aucun fait [et] ont surtout permis de libérer une parole xénophobe terrible depuis sa parution.”

Publicité
Publicité
Publicité

Tout d’abord, la construction de la Grande Mosquée de Beauvais coûtera 4,5 millions € et non pas 7 millions comme évoqué dans l’article du Parisien. “Nous nous étonnons du chiffre évoqué dans l’article et nous nous questionnons sur les sources utilisées car [le budget] n’a jamais changé.”

Le projet de Grande Mosquée de Beauvais “repose sur le financement des dons des fidèles, des collectes opérées dans différentes mosquées de France et de nombreuses manifestations comme un gala de charité, qui était retransmis en direct sur les réseaux sociaux. Nous ne recevons aucun financement d’une source extérieure.”

De plus, le journaliste est accusé d’avoir fabriqué son article sans même vérifier leurs informations auprès des responsables, ce qui fait polémique.

Ce journaliste a-t-il voulu mettre de l’huile sur le feu en faisant le buzz sur des idées qui rejoindraient les xénophobes et islamophobes ?

Publicité
Publicité
Publicité

La question se pose, par exemple, quand l’article questionne le nombre de Beauvaisiens musulmans alors que la loi française indique qu’il est “interdit de collecter des données à caractère personnel qui font apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses…”.

Au final, l’article a été repris sur tous les sites de la fachosphère, appelant à nettoyer la ville.

via Yahoo

“On ne peut traiter de questions aussi sensibles dans la société avec une telle légèreté de propos.”

Loin des polémiques et des propos diffamants et tristement populistes, les responsables du culte musulman indiquent qu’ils continueront “de pratiquer notre culte dans le respect de tous et loin des replis évoqués.”

Publicité
Publicité
Publicité

“Nous sommes des citoyens comme les autres, attachés aux valeurs de notre République, nous sommes Beauvaisiens, nous sommes Français avant tout, et nous sommes fiers de l’être.”

Une marche pour la Paix aura lieu le dimanche 11 novembre aux cotés des croyants unis pour la paix. Elle partira depuis le cœur du quartier Saint-Jean et s’achèvera à la cathédrale de Beauvais.

Source