in

Une députée de Beauvais dérape avec un tweet choquant sur le suicide

Et ce n’est pas sa première polémique.

via Agnès Thill

La députée de la circonscription Beauvais-Sud a créé une polémique et choqué bon nombre de personnes sur les réseaux sociaux après un tweet sur le suicide.

Agnès Thill, une députée de La République en Marche — le parti d’Emmanuel Macron — de 54 ans, est connue pour ses positions plutôt conservatrices forgée par ses croyances catholiques. Elle est notamment contre la procréation médicalement assistée (PMA) et contre la modification de la loi sur la fin de vie.

LIRE AUSSI : 50 policiers municipaux de Beauvais seront armés avant la fin de l’année

Alors qu’un internaute lui a reproché sa position sur la fin de vie, la députée a immédiatement tweeté réagit sur Twitter en suscitant l’indignation.

L’homme, qui avait tweeté “Encore quelqu’un qui veut m’empêcher de mourir quand je le voudrais ?” s’est fait répondre par Thill que “Le suicide n’est pas interdit en France”.

La réponse a rapidement été supprimée après un flot de réactions indignées. On se demande comment une élue de la République à l’Assemblée nationale peut se permettre d’encourager le suicide.

Chaque jour en France, 29 personnes se suicident, et 550 personnes font une tentative de suicide. Cela représente plus de 10.000 suicides chaque année, et plus de 200.000 tentatives.

La députée, qui a clairement manqué de bon sens et de respect, est aussi épinglée pour ses croyances conservatrices à contre courant du parti La République en Marche. Plus inquiétant, elle semble ne pas séparer ses croyances chrétiennes de son travail de députée.

Ce n’est pas la première polémique de la députée, qui a été élue en juin 2017 contre le candidat du Front national Gaëtan Dussausaye, grâce à la popularité du mouvement LREM après la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle.

Elle a — entre autres — été affichée par la presse nationale pour s’en être prise violemment à un cheminot de la SNCF dans un train Beauvais-Paris, et s’est retrouvée dans une altercation à un événement avec un maire-adjoint de la Ville de Beauvais.

Source


Si toi ou quelqu’un que tu connais traversez une période difficile, si tu te sens déprimé·e ou si tu songes à te faire du mal, il existe des lignes d’écoute. Tu trouveras des ressources sur solidarites-sante.gouv.fr.


Droit de réponse

Isabelle Lescalle, l’attachée parlementaire d’Agnès Thill, a souhaité au nom de la députée apporter un droit de réponse à cet article.

“Elle n’est pas conservatrice, et absolument pas connue pour “ses positions plutôt conservatrices forgée par ses croyances catholiques”. Elle est pour la PMA et l’a déjà dit. Le cadre de cette discussion par tweets n’était pas le suicide, mais d’une éventuelle loi sur l’euthanasie.”