in

Le président du département de l’Oise Edouard Courtial va démissionner

Il devient sénateur.

via Studio Bruno Cohen, L'Opinion

Tu en as certainement entendu parler ce weekend et particulièrement hier. Des élections sénatoriales ont eu lieu dans plusieurs départements — dont l’Oise — ce dim. 24 sept.

Edouard Courtial, Olivier Paccaud, Nadège Lefèbvre, et Laurence Rossignol ont été élu·e·s sénateur·trice·s. Au moins un nom devrait retenir ton attention.

LIRE AUSSI : Beauvais va avoir son parking gratuit à étage à l’entrée du centre-ville cet automne

Edouard Courtial est en effet président du département depuis 2015. Mais avec la loi sur le non-cumul des mandats, il ne peut pas être sénateur en restant président du conseil départemental.

Le nouveau sénateur Courtial abandonne donc la présidence du département. Mais il restera élu.

En fait, la loi sur le non-cumul des mandats n’empêche pas d’être élu au Parlement et dans une autre assemblée. Elle empêche simplement d’être à un poste de l’exécutif (comme président ou vice-président).

Après avoir donc été maire d’Agnetz, conseiller régional de Picardie, secrétaire d’État chargé des Français de l’étranger, député de l’Oise, conseiller départemental de l’Oise, et président du Conseil départemental de l’Oise, Edouard Courtial restera conseiller départemental tout en étant sénateur.

Rien ne l’empêche donc sur le papier de cumuler également les indemnités liées à ses deux mandats. Il veut d’ailleurs être candidat à la présidence du groupe majoritaire à l’assemblée du département.

Plusieurs noms ont déjà été mentionnés par les médias pour le nouveau président du conseil départemental.

Éric de Valroger, Jérôme Bascher, et Arnaud Dumontier. Trois noms que tu ne connais certainement pas, et on t’en voudrait pas car nous non plus.

Source