in

Dijon vote l’interdiction des cirques d’animaux sauvages

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour les animaux.

BERTRAND GUAY / AFP

Tu as sûrement entendu parlé du cirque dès un très jeune âge et tu as sûrement supplié tes parents de t’y emmener. Tu te souviens sans doute du Monsieur Loyal, des acrobates, des clowns, des jongleurs, des trapézistes et — bien évidemment — des animaux.

Or, en grandissant tu comprends très vite que d’avoir des animaux sauvages dans un cirque, c’est pas normal.

À Dijon, le conseil municipal a adopté hier (lun. 24 juin) le vœu de ne plus avoir d’animaux sauvages dans les cirques.

Ce vœu à été déposé par les élus du groupe écologiste Europe-Ecologie-Les Verts (EELV) dans le but de sensibiliser non seulement le public mais surtout les professionnels du cirque, ainsi que les décideurs.

Les attentes et les valeurs du public ont changé depuis les débuts du cirque. Aujourd’hui, beaucoup militent pour la protection des animaux et de leurs droits. Ils doivent être en liberté et dans leur environment naturel.

Lille, Montpellier, Besançon et Strasbourg se sont déjà prononcés sur l’interdiction des cirques d’animaux.

Publicité
Publicité
Publicité

Aujourd’hui, il y a des cirques qui ont su se créer une notoriété internationale en proposant des spectacles sans animaux, comme le célèbre Cirque du Soleil. La présidente du groupe EELV au conseil municipal de Dijon, Catherine Hervieu pense que “les anciennes pratiques doivent évoluer, que ce soit dans les abattoirs, dans les élevages, mais aussi dans les cirques.”

On espère que l’initiative sera suivie par d’autres villes.

Source

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Beauvais diffusera le 1/4 de finale des Bleues sur écran géant vendredi

Une collégienne de 11 ans s’est suicidée dans le Val-d’Oise