in

Les prix du carburant explosent à travers la France et ça va durer

Et cette fois, le gouvernement n’y est pour rien.

Siam Pukkato | Dreamstime

Les prix des carburants sont devenus fous ces derniers jours. L’annulation de la mise en place de la taxe carbone cet hiver n’a pas permis de stabiliser les prix des carburants. En fait, ils n’ont jamais été aussi hauts depuis avril 2013 : le litre de SP95 est à 1,58 € en moyenne fin avril, selon le ministère des Transports.

Et les prix risquent de se maintenir à la hausse selon l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris).

Depuis le début de l’année, un contexte géopolitique tendu et un euro faible face au dollar ont fait flamber les cours du baril de brut.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix autres pays ont décidé de réduire la production pour faire monter les prix du baril de pétrole brut alors que la demande des pays érmegents augmente. Il faut ajouter à ça, la crise au Venezuela, les sanctions américaines contre l’Iran et les relations tendues entre la Chine et les États-Unis.

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a expliqué ce matin (lun. 6) sur France 2 qu’il y a un “problème de dépendance à l’énergie fossile du pétrole”. L’État incite les Français à changer de voiture pour des véhicules moins gourmands en carburant, voire hybrides ou électriques, avec des primes pouvant dépasser les 10 000 €.

Les régions où le carburant est le moins cher en France sont les Hauts de-France et la Bretagne.

Au contraire, la Corse est la région où le carburant est le plus cher. La différence de prix s’explique par la géographie de la Corse qui évidemment est une île, et le carburant doit y être acheminé en bateau.

Source