ONU réclame à la France une enquête sur “l’usage excessif de la force” contre les “Gilets jaunes”" data-bimber-post-url="https://voxcity.co/fr/actu/2019/03/06/lonu-reclame-a-la-france-une-enquete-sur-lusage-excessif-de-la-force-contre-les-gilets-jaunes/">
in

L’ONU réclame à la France une enquête sur “l’usage excessif de la force” contre les “Gilets jaunes”

La France, "patrie des droits de l'Homme" ?

AFP/Alain Jocard

Depuis le début du mou­ve­ment des “Gilets jaunes”, l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN) a été saisie d’une cen­taine de cas d’accusations de vio­lences poli­cières. Plus de douze cas des Hauts-de-France ont été remon­tés aux Nations Unies.

Mer­cre­di, la Haut-Com­mis­saire aux droits de l’homme de l’ONU a réclamé à la France une “enquête appro­fondie” sur les vio­lences poli­cières qui se seraient pro­duites pen­dant les man­i­fes­ta­tions des “Gilets jaunes” depuis la mi-novem­bre.

Nous encour­a­geons le gou­verne­ment français à pour­suiv­re le dia­logue et deman­dons urgem­ment une enquête appro­fondie sur tous les cas rap­portés d’usage exces­sif de la force
— Michelle Bachelet dans un dis­cours pronon­cé devant le Con­seil des droits de l’homme à Genève.

Les man­i­fes­tants “récla­ment un dia­logue respectueux et de vraies réformes. Et pour­tant, dans plusieurs cas, ils sont accueil­lis par un usage vio­lent et exces­sif de la force, par des déten­tions arbi­traires, des tor­tures et même selon cer­taines infor­ma­tions des exé­cu­tions extra-judi­ci­aires”, a-t-elle déploré.

Michelle Bachelet a rap­pelé que “les iné­gal­ités touchent tous les pays” et que “même dans des États prospères, des gens se sen­tent exclus des béné­fices du développe­ment et privés de droits économiques et soci­aux”.

Elle a placé la France au même niveau que le Soudan, le Zim­bab­we et Haïti, où des répres­sions vio­lentes de man­i­fes­ta­tions se sont pro­duites récem­ment.

Inter­rogé sur la demande d’enquête de l’ONU, le porte-parole du gou­verne­ment Ben­jamin Griveaux a réa­gi : “Lorsque l’ONU s’exprime, la moin­dre de choses c’est de l’écouter.”

On a tou­jours été extrême­ment clairs (…), à chaque fois que cela est néces­saire, des enquêtes ont été lancées notam­ment par l’Inspection générale de la police nationale [avec] 162 enquêtes ouvertes à la date du 1er mars.

Les lanceurs de balles de défense (LBD) sont dans le viseur.

Plusieurs man­i­fes­tants ont été blessés par des tirs de LBD, une arme qui sus­cite de vives con­tro­ver­s­es en France. Les LBD, des armes inter­mé­di­aires, sont notam­ment dans le viseur des asso­ci­a­tions de défense des droits de l’Homme et du Con­seil de l’Europe qui ont réclamé ces dernières semaines la sus­pen­sion de leur usage.

Pour­tant, le Con­seil d’État a pour sa part validé le 1er févri­er leur usage et débouté ses opposants.