in , ,

Coronavirus : Creil, Compiègne et Nogent-sur-Oise adoptent un couvre-feu dès ce soir

Mais pas à Beauvais.

via @PoliceNationale60

Alors que le respect des règles de confinement est toujours très mal appliqué, de nombreuses villes françaises ont décidé de mettre en place un couvre-feu. C’est le cas dans l’Oise, où trois villes ont décidé de l’instaurer dès ce lundi (23 mar.).

Publicité
Publicité
Publicité

À partir de ce soir, les villes de Creil, Compiègne, et Nogent-sur-Oise vivront au rythme d’un couvre-feu afin de freiner la propagation de la Covid-19.

Sur décision du maire, le préfet a pris trois arrêtés dans ces trois communes pour interdire la circulation entre 22 h et 5 h du matin à compter du 23 mars et jusqu’au 31 mars à Creil et Nogent, et jusqu’au 5 avril à Compiègne.

Le préfet de l’Oise Louis Lefranc a expliqué que dans ces trois communes, les services de polices nationale et municipales avaient noté “un usage abusif et détourné” des autorisations dérogations de déplacement, ce qui aboutit “à des regroupements de personnes de nature à favoriser la diffusion du virus”.

Publicité
Publicité
Publicité

De plus, à Creil, un arrêté municipal vient renforcer l’arrêté préfectoral, a rapporté le Courrier picard, avec l’interdiction de toute vente à emporter pour les restaurants, et de tout stationnement sur les places principales de 20 h à 8 h.

À Beauvais, aucune décision n’a encore été prise malgré les nombreux manques de respect du confinement.

Plus d’une trentaine de procès-verbaux ont été dressés ces derniers jours par la police municipale de Beauvais, sans compter ceux dressés par la police nationale. Un véhicule de la police municipale a même été caillassé, vendredi (20 mar.) soir, dans le quartier Saint Jean. 

Publicité
Publicité
Publicité

De nombreux Beauvaisiens réclament sur les réseaux sociaux que la Ville de Beauvais prenne des mesures similaires aux autres villes qui ont instauré un couvre-feu, afin de limiter au maximum les rassemblements intérieurs et extérieurs, et donc la propagation du virus. Mais pour l’instant, l’Observateur de Beauvais indiquait ce matin que “la mesure est actuellement au stade de la réflexion”.

Coronavirus : 2ème décès d’une Beauvaisienne à l’hôpital de Beauvais

L’usine Givenchy de Beauvais produit des milliers de gels hydroalcooliques pour les hôpitaux